10 bonnes raisons de preferer l'artisanat local

Ou comment devenir consomm'acteur !

C'est cher !

Pas fiable !

Il n'y aura pas ma taille.

Je ne sais pas où les trouver...

 

Je vais être franche. Je sais bien que ça peut sembler plus simple de faire ses achats dans les grandes enseignes. Les centres commerciaux sont partout, il y a des remises tout au long de l'année, il y a un large choix d'articles.

 

MAIS.... Vous savez AUSSI que derrière cette grande industrie se cachent toujours des choses pas très jolies....

 

Etes-vous prêt-e à laisser vos oeillères de côté ? Vous allez voir, opérer ce changement inspirant et inattendu sera beaucoup plus simple lorsque vous connaîtrez les 10 bonnes raisons de préférer l'artisanat local !

 

 

1- Vous permettez à des artisans de travailler dans des conditions décentes.

 

Vous le savez, les grandes enseignes ont leurs usines dans des pays lointains et emploient (ou plutôt exploitent) des hommes et des femmes (parfois même des enfants) dans des conditions désastreuses. On se souvient tou-te-s de l'effondrement de l’immeuble Rana Plaza au Bangladesh qui avait fait 1035 morts et plus de 2000 blessé-e-s

 

Le salaire minimum en Inde est de 150 Roupies/ jour ( = moins de 2€ et appliqué dans certaines régions du pays) alors que le salaire minimum vital est de 466 Roupies.(1)

 

Plus proche de chez nous, ce n'est guère mieux : en Bulgarie et en Bosnie par exemple, le salaire minimal des travailleurs du textile ne leur permet de couvrir que 70 % de leurs besoins alimentaires. Avec une moyenne de 108 heures de travail hebdomadaire, les employé-e-s des ateliers de confection bulgares ne peuvent survivre sans crédit.

 

En optant pour l'artisanat local, vous valorisez le savoir faire d'un adulte qui cotise en France, qui a des droits sociaux et humains.

 

 

 

2- L'argent que vous dépensez va dans la poche de l'artisan...

...et pas dans les poches déjà bien remplies des grands dirigeants !

 

Comme vous venez de le voir, ce que perçoivent les ouvrier-e-s indien-ne-s ne représente absolument pas le prix de votre produit. Où donc va la différence ? Pas besoin de vous faire un dessin.

 

Et puis si tout compte fait !                     ->    ->    ->    ->    ->    ->    ->  

 

 

J'ajouterai d'ailleurs que Amancio Ortega, le big boss de Zara, est le 2ème homme le plus riche du monde, juste après Bill Gates...

 

Le tout en exploitant des milliers de personnes... 

 

Jusque là ça va ? Pas de panique, la suite est plus détendue...

 

 

3- L'artisanat local est signe de qualité ! 

 

A l'heure où la mode va et vient à vitesse grand V, l'intérêt des grandes enseignes n'est pas la qualité mais la quantité ! Et comment faire pour produire plus ? En lésinant sur les finitions (boutons qui tiennent à peine, tout comme certaines coutures...) et sur la qualité même du tissu.

 

Oups, ma chemise est déchirée ! Mais si là juste sous l'aisselle ! Heureusement, la nouvelle collection est arrivée... Je jette et je rachète.

 

Etant moi-même créatrice, au contact de mes pairs, je peux vous affirmer que nous aimons le travail bien fait ! Et les jolies finitions !

 

 

 

3- Le fait main EST à la mode !

 

Finie l'ère du pull tricoté par tatie vert bouteille qui gratte et rétrécit au 1er lavage ! Avoir un article fait-main, ce n'est plus seulement audacieux, c'est maintenant tendance !

 

D'ailleurs la grande distribution a bien flairé le filon ! Dans un petit magasin tout mignon, je repère un coussin qui me semblait artisanal et original. J'ai regardé l'étiquette pour connaître le nom du-de la créateur-trice. STUPEUR ! C'était du made in Bangladesh.... J'ai vu foisonner ce type d'articles dans de nombreuses boutiques...

 

Ne vous faites pas avoir...

 

 

4- Trouvez l'article qui VOUS ressemble !

 

Nous sommes tellement nombreux-ses sur le marché que vous trouverez forcément chaussure à votre pied ! L'artisan surprenant, le héros de votre garde-robe n'est pas loin de chez vous. Grunge, chic, baba-cool, ... Affirmez votre style !

 

Dénichez votre perle rare sur des sites comme Alittlemarket ou Etsy ou Dawanda ou Pitimana pour ne citer que les plus célèbres !

 

 

5- L'impact écologique....

 

Quelques chiffres valent mieux qu'un long discours :

 

Nous produisons..... 25.965.000.000 kilos de coton / an.

 

Ouep, rien que ça. Sachant que pour produire un kilo de coton, il faut 5 260 litres d'eau. (2)

Faites le calcul.... Vous avez le tournis ? Moi aussi.

 

Et puis... cette production représente 24% des pesticides mondialement produits...

Préférez le lin, le chanvre (bio c'est encore mieux !)

Vous en voulez encore ? Je vous conseille de lire l'article de mon amie Marion du blog Et Si Deux Mains sur la production de coton. 

 

Et je ne vous parle même pas de tous les produits toxiques qui se retrouvent sur votre peau, dans l'océan (vêtement en polyester, teinture chimique, ..) puis dans les poissons. Donc dans votre estomac (si vous mangez du poisson).

 

Et puis si, parlons-en, c'est court, clair, efficace ! (pas de panique, il y a les sous-titres)

 

 

6- Vous n'êtes pas un mouton

 

Et oui, loin des usines ultra-productives, votre artisan-e local-e ne pourra pas produire le même article 2578 fois. Donc à vous la petite pièce unique ou presque, le petit cadeau qui fait mouche, celui qui sort du lot.

Sauf si ça vous convient de croiser vos clones...

 

 

 

7- Pensez slowlife.

 

Vous avez peut-être déjà lu ou entendu ce terme. Cela consiste à ralentir, prendre de le temps, et par extension, se débarasser du superflu qui est envahissant (et surtout inutile et polluant). Cela marche pour tout : les cosmétiques, les vêtements, l'alimentation, ... Pour en savoir plus, vous trouverez un exemple précis dans le dressing de My Slow Life 

 

En gros, on consomme moins mais on consomme mieux. Et comme on consomme moins, on peut se faire plaisir avec des pièces rares et durables que l'on trouvera facilement dans l'artisanat local ! Avec des vêtements faits-main, vous y réfléchirez à 2 fois avant de jeter votre pièce à la poubelle. Vous en prendez soin c'est certain !

8- Eveillez votre créativité !

 

Bah oui, à force de sortir des sentiers battus, de revoir votre consommation, de ne plus fréquenter les pilliers de l'industrie textile, tout naturellement vous réaliserez que manier l'aiguille pour réparer ou agrémenter un vêtement, c'est remarquablement simple !

 

 

Surtout avec tous les tutos qui fleurissent en vidéo comme ici sur le site L'étoile de Coton.

 

 

Psssst : même qu'il existe des kits clef en main pour réaliser votre 1ère pièce à la machine à coudre : Hey ! Lou

 

 

 

Vous êtes toujours là ? 

La suite, c'est tout mignon !

 

 

9- Nouez un contact particulier avec l'artisan-e.

 

Elle-il est tout proche !

 

Vous pouvez être face à elle-lui sur un marché ou un salon de créateurs, ou à deux clics de son salon via les platteformes comme Alittlemarket.

Dans tous les cas, le dialogue est permis et même encouragé !

 

Je me suis retrouvée à confectionner des articles auxquels je n'aurais jamais pensé sans les demandes de certaines clientes au relationnel agréable. Cela m'a permis de gagner en visibilité, les clientes ont reçu un article en adéquation totale avec leurs besoins. Parfois même, des amitiés réelles sont nées !

 

Attention, j'ai gardé le meilleur pour la fin...

 

 

10- Vous participez à changer le monde !

 

Quoi ? Ça paraît exagéré ?

 

Détrompez-vous !

Pensez Colibri. Pensez à l'impact sur votre entourage et l'effet boule de neige. En misant sur l'artisanat local, vous défendez des valeurs éthiques, écologiques et humanistes.

 

Faites lire cet article à vos ami-e-s, organisez-vous dans le partage : pourquoi ne pas troquer vos vêtements en début de saison pour refaire votre dressing ? Cotisez-vous à l'arrivée des saisons de marchés de créateurs pour faire une garde-robe partagée. Soyez inspirant-e !

 

Pensez aussi aux listes de naissance pour les futurs parents ! Au lieu de vous rabattre sur les grandes enseignes, flâner sur internet en quête des créations coup de coeur !

 

Et franchement, il y a quand-même un petit je-ne-sais-quoi de fierté quand on porte une pièce authentique, unique et remarquable, non ?

 

 

 

 

(1) http://www.consoglobe.com/salaire-minimum-inde-cg

(2) CNRS

 

BONUS : 

Vous avez tout lu ?!

BRAVO ! Pour aller plus loin dans votre démarche, je vous conseille cette vidéo sur l'empire H&M.

 

 

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Lili Fee des Bulles